La Transléonarde - le marathon du Finistère !

Le marathon du Finistère, le marathon du bord de mer, revient du 27 au 28 juin 2020 ! Retour sur cet événement sportif avec un ancien gagnant !

L'année 2019 marquera la 18ème année de la Transléonarde, un marathon ancré sur la Côte des Légendes !

 

La Transléonarde, c'est quoi ?

Des épreuves pour tous

C'est LE marathon du Finistère qui sent fort l'eau iodée ! De Plouescat à Guissény, il longe 42,195 km (c'est précis) de côte !

Pas prêt pour faire un marathon en entier ? Il est possible de couper cette distance avec un ami, le marathon duo, soit 19,5 km pour un et 22,5 km pour l'autre.

Pour les coureurs préférant les obstacles, le Trail des naufrageurs (13 km) peut tout à fait convenir. Surtout si vous aimez l'eau.

Des marches cotières sont également organisées de 10 km et 18 km afin de découvrir en groupe cette portion du GR®34.

Chaque année, La Transléonarde propose une épreuve de 21 km entre Plouescat et Goulven aux sportifs handisports. La course est ouverte aux concurrents Athlétisme Fauteuil et Handbike.

 

transleonarde passant dans le village de Meneham pour le trail des naufrageurs © Ambroisine Salou-Kannarvoris.jpg    Photo de l'épreuve handisport de la Transléonarde 2018 © Jean Pierre et Soizic VOXEUR

 

Une ambiance connue... et reconnue !

Sa Pasta Party et son célèbre Kig ha farz sont connus pour être des moments de fêtes où coureurs, bénévoles et familles se retrouvent autour d'un bon plat ! Mais sachez que la Transléonarde fait aussi partie des courses "labellisées festives" dans le réseau national Festiviales !

Des animations enfants sont également proposées pour faire sortir les sportifs qui sont en eux !

Pasta Party de la Transléonarde 2018 © Jean Pierre et Soizic VOXEUR    Un coureur déguisé en romain pour courir le marathon © Jean Pierre et Soizic VOXEUR

 

Retour sur la Transléonarde 2019

 

En vidéo

 

En mots

 

Ludivine Brodier, blogueuse de Outtrip.fr y a participé et nous livre sa première expérience de la course : https://outtrip.fr/marathon-du-finistere-la-transleonarde/

 

Le marathon vu par Christophe Blons, gagnant de la course 2016

 

Christophe Blons à la ligne d'arrivée de la Transléonarde 2016

Christophe Blons, infirmier à la Cavale Blanche, était le grand vainqueur du marathon de la Transléonarde 2016. Il a accepté de répondre à quelques unes de nos questions !

Depuis combien de temps courrez-vous ?

Depuis 3 ans de façon régulière.

 

Combien de marathon par an ?

Un ou deux marathons, maximum.  Essentiellement du 10 km. Cette année, je fais celui d'Annecy et peut-être celui de Rotterdam.

 

Combien d'entrainement par semaine ?

Huit à neuf entrainements par semaine, le plus souvent seul mais quelques fois avec des amis.

Ça varie entre les footings de 2 h et les séances courtes sur la base de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) et des fractrionnés.

 

Combien de kilomètres par an ?

Par an, je ne sais pas. Je fais 90 kilomètres par semaine, à peu près. J'essaie de courir quelque soit la météo, sinon c'est entrainement sur tapis.

 

Qu'est ce que représente le running pour vous ?

C'est un sport convivial. Je le pratique avec ma famille, comme le marathon duo de la Transléonarde que j'ai fait avec mon père l'année dernière, ou avec des amis du club d'athlétisme de Landerneau.

Le côté compétitif de ce sport est important pour moi. Avec l'envie de donner le meilleur, de se dépasser, voir le chrono diminuer.

 

Combien de fois avez-vous fait la Transléonarde ?

Je l'ai fait une fois en solo, une autre en duo et le trail des naufrageurs. Je pense peut-être le refaire l'année prochaine pour battre le record.

C'était mon premier marathon. Je le faisais pour le challenge et aussi pour le lieu car je connais Brignogan et Guissény depuis petit. Je connaissais aussi l'organisateur Roger Torchen.

 

En quoi cette course est différente, qu'est ce qu'il lui plaît dans cette course-ci ?

La beauté du parcours. Le parcours fait oublier rapidement la douleur et la distance. On ne s'ennuie pas. C'est toujours plaisant de courir en bord de mer.

 

• Avez-vous participé au kirg ha farz et à la pasta party ?

Oui, je suis allé à la Pasta Party lors de mon premier marathon. C'est très convivial, on rencontre les bénévoles de la Transléonarde mais aussi ceux des autres marathons qui font leur promotion. On rencontre aussi pas mal de personnes de différentes régions.

L'expérience d'Anthony

L'expérience d'Anthony

Anthony, directeur de Tourisme Côte des Légendes est un sportif actif de 45 ans !

Il a fait le marathon !

Mon premier marathon, c'était la Transléonarde en 3h37 l'année dernière.

J'aime courir pour découvrir des lieux... surtout, là où c'est beau... et ce coin de Bretagne, je sais qu'il ne me décevra jamais.

J'ai souvent entendu pendant la course, des marathoniens qui "levaient le pied" pour profiter des vues sur la côte et qui ne regardaient plus trop leur montre. C'est dire !

J'ai été aussi conquis par la bonne ambiance de la course ! C'est très convivial et malgré l'effort, cela reste un très bon souvenir... en particulier le repas d'après course, le fameux kig ha farz (pot-au-feu breton) bien copieux, servi dans une grande salle, sans chichi, où l'on peut discuter course, souvenirs de course...et récupérer.