Sur le plateau du Léon, dans une zone a forte vocation agricole, vous découvrirez avec ravissement un espace surprenant de nature préservée : la zone humide de Langazel.
Cette dernière est constituée d'une mosaïque de paysages (prairies humides, landes et tourbières) qui lui confère son caractère original. Elle est également l'une des principales souces de l'Aber Wrac'h qui alimente 36 communes en eau potable.

Depuis 1984, l'association Langazel, aidée des structures institutionnelles et des collectivités locales, a mis en place une gestion conservatoire en restaurant landes et prairies peu à peu envahies par les pins et les saules. Les espaces naturels ainsi préservés ont alors vu revenir les fleurs, papillons et oiseaux qui les avaient désertés.

La tourbière de Langazel

Site unique en Bretagne, Langazel est considérée comme la plus ancienne tourbière de de la région. Le processus de formation de la tourbe a débuté il y 11 700 ans. La tourbe est un sol végétal constitué de débris de plantes qui, au cause d'un manque d'oxygène, ne peuvent se décomposer et s'accumule lentement au fil des années. Une fois séchée, elle devient combustible. A Langazel, on a longtemps exploité cette ressource pour pallier aux pénuries de charbon et chauffer les habitations des alentours ainsi que les usines de Brest et de Landerneau.

Aujourd'hui encore, au fil d'une promenade sur le site, on devine encore les anciennes fosses d'extraction de tourbe.

Travailler à Langazel

Vincent Le Viol œuvre depuis 3 ans dans la zone humide de Langazel. Deux salariés y officie à plein temps avec le soutien d’une quinzaine de bénévoles. Il nous a consacré un peu de temps pour nous parler de son métier et donner ses conseils de visite !

Les landes et les prairies sont devenues des espaces rares et sans interventions humaines le milieu se refermerait et deviendrait rapidement une forêt, ce qui le priverait de nombreuses espèces animales ou végétales. À Langazel, la priorité est donc de faire en sorte que le milieu reste ouvert. C’est pour cela que l’année est consacrée à faucher et à développer une agriculture raisonnée en permettant à des vaches et des chevaux de pâturer.
La conservation de l’habitat des insectes de prairies, pilier de la chaîne alimentaire pour de nombreux oiseaux, aident au retour d’espèces menacées, comme les petits passereaux, dont 30% ont disparu ces dix dernières années.
 

 

Quand visiter ?

Quand visiter ?

  • En mai - juin, c’est la période idéale pour admirer les fleurs et observer les nombreux papillons.

  • En septembre, c’est la lande qui se pare de couleurs avec ses bruyères aux fleurs roses et ses ajoncs d’Europe jaunes !

  • En périodes automnale et hivernale, l’ambiance est plus mystérieuse, certains endroits de la lande sont inondés laissant des zones où les arbres jaillissent de l’eau. Port de bottes conseillé !

Le sentier d'interprétation

Au cœur du site de Langazel un sentier d’interprétation vous permettra de comprendre la biodiversité, l’évolution et la formation des landes et des tourbières. Langazel n’aura plus de secret pour vous.

Des balades guidées sont aussi organisées afin de découvrir la mosaïque de milieux de cette zone protégée.

Découvrez aussi :