► Pourquoi as-tu sélectionné cette photo avec une famille qui regarde la mer, et ce ciel assez menaçant ?

J’aurais pu le rendre plus menaçant ! C’est facile en photo de capturer un ciel terrible et de le retoucher pour qu’il soit parfait. Là, je voulais quelque chose d’assez réaliste et subtile, le ciel était vraiment comme ça !

C’est une photo assez frontale. Il a moins de perspectives si on compare à d’autres images. Elle est composée comme un tableau. On est vraiment « à plat ». J’aime bien ce côté pictural.

Clairement ça aurait pu être une photo prise sur la côte suédoise ou au Danemark. On sent qu’il y a le caractère breton dedans, mais on retrouve ces lumières propres aux pays du nord. Il n’y a pas d’effets, le moins possible. C’est juste montrer la réalité et une ambiance familiale que l’on connait bien en hiver en tant que breton. C’est-à-dire : s’habiller chaudement et aller le week-end au bord de la mer, qu’il vente ou qu’il fasse beau. En l’occurrence on voit un grain qui est en train de partir avec une éclaircie qui arrive, et surement, une demi-heure après, un autre grain va arriver !

La journée est rythmée par ces jeux de lumière, ces changements de couleurs qui se renouvellent. On peut sortir tous les jours on ne fera jamais les mêmes images !

 

► Avais-tu donné des conseils pour s’habiller aux figurants ?

Je leur ai conseillé de s’habiller chaudement. Déjà, pour ne pas avoir froid ! Et avec le moins de matières plastiques possibles. Les matières naturelles s’harmonisent mieux avec le lieu. Ils ont joué le jeu en portant de la laine. Après on ne peut pas tout prévoir et on laisse la chance aux opportunités, notamment sur le choix des couleurs.

 

► Il y a aussi une photo de ces personnes sous la pluie, c’était avant ou après ?

C’est juste après, on a eu un grain énorme !

 

► Niveau technique sous la pluie tu protèges ton appareil ?

Non, j’utilise des boitiers pros, les Nikon D5 et D850. Ce sont des boitiers qui sont tropicalisés et qui ne craignent pas non plus l’hiver breton. Il y a des joints en caoutchouc un peu partout pour permettre d’aller justement sous la pluie.

 

► Est-ce que faire des photos sous la pluie est quelque chose que tu aimes faire ?

Sous la pluie, ce n’est pas facile, car pour que la pluie soit visible il faudrait des grosses pluies d’orages. Mais ça reste des photos intéressantes, car peu habituelles et rares.

C’est un domaine à explorer car il y a moyen d’être créatif. Ça constitue une part importante de l’année, pas que pour les bretons, mais pour tout le monde ! On a tous régulièrement de la pluie, pourquoi ne pas montrer ça, après tout ?

Après, ce n’est pas facile de faire une bonne photo. On a vite fait de ne pas avoir beaucoup de visibilité. Il y a du challenge. Il faut faire pas mal d’essais et bien réfléchir à la photo avant d'y aller. Je ne le fais pas assez souvent et justement, j’étais ravi de pouvoir le faire dans le cadre d’une commande.

 

► As-tu de plus en plus de demandes de ce type ?

De plus en plus. Prendre la nature comme elle est et pas forcément y aller quand il y a un grand ciel bleu et 25°. On apprécie tous être dehors, même quand il y a du gros temps ou même simplement quand il fait gris et doux.

C’est vrai que jusqu’à maintenant, on ne montrait pas ça. On avait soit les tempêtes avec les vagues énormes ou du très beau temps, mais entre les deux, il y a une palette de lumières et d’ambiances qui sont assez peu documentées et qui sont quand même très intéressantes ! C’est sûr que c’est plus dur que quand il y a des choses spectaculaires à prendre en photo. Là, il faut chercher les ambiances de manière plus subtiles.

 

 

Passer à la suivante

 

Collection automne-hiver

Collection automne-hiver

Envie de découvrir la Côte des Légendes en automne ou en hiver  ?

L'équipe de Tourisme Côte des Légendes et des habitants ont compilé leurs coups de cœur et sorties sur un site internet dédié !

Envie de tester le Kig ha farz, d'observer les oiseaux, de prendre le temps entre amis pendant une soirée contée au coin du feu ou juste de respirer devant un soleil qui se couche à 18h une tasse à la main ?

Rendez-vous sur :

www.cotedeslegendes-automne-hiver.com