Là c’était l’office de tourisme qui m’avait conseillé d’aller au phare de Pontusval pour le coucher de soleil.

J’ai dû y rester une bonne heure. Je pense que mon téléphone n’a jamais été autant rempli de photos parce que je l’ai pris sous tous les angles. Plus la lumière du jour baissait plus je me disais « Ah, il va y avoir encore de nouvelles couleurs » et en fin de compte on y reste une heure...

J’étais aussi un peu découragée parce que le paysage était magnifique, mais j'avais que mon petit téléphone pour prendre les photos. Il y avait d’autres photographes, j’ai rencontré un italien qui avait son appareil photo sur pied et son matériel de pro. Les gens sont là pour faire la belle photo avec tout le matériel et moi j’étais désespérée parce que ce que je voyais était magnifique, mais j'étais incapable de le retranscrire parfaitement. C’est pour ça que je suis restée longtemps. J’ai pris le temps, je suis montée sur les rochers et regardé le soleil se coucher. Ce qui est marrant c’est que cette photo, je l’ai prise au moment de partir, j’allais vers ma voiture et je me suis retournée une dernière fois et pris la photo sans la regarder. C'est quand j’ai montré les photos à mon mari, qui était resté garder les filles, qu’on a adoré celle-ci ! C’était la plus jolie, alors que pourtant j’avais travaillé sur les angles. Celle-là était très spontanée.


C’est un spot magnifique. Je me suis promenée de l’autre côté et c’est pas mal aussi. Il y a tout un groupe de rochers. Quand la marée est montante c’est incroyable la sensation de puissance que l’on peut ressentir. C’est assez caractéristique à la Côte des Légendes ces rochers féériques qui sortent de partout dans la mer avec les vagues qui se fracassent contre eux. On voit le phare au loin. On a l’impression d’un paysage romantique à la Chateaubriand avec la puissance de la nature, on se sent tout petit. C’est incroyable ! On peut encore être bouleversé alors qu’on a pourtant plein de connaissances et que l’on voit plein d’images. Aujourd’hui on est moins étonné de voir une jolie montagne parce qu’on l’a vu quinze fois dans des livres ou à la télé. On est déjà un peu « préparé » à la beauté des choses. Mais là c’était une beauté très surprenante parce que très forte. Je suis très sensible au mouvement et la puissance de la mer. C’est toujours quelque chose qui m’a impressionné. Et à cet endroit, derrière le phare, c’était magnifique ces îlots de rochers.


► Vous avez attendu que le phare s’allume ?


Non, je pense que je suis arrivée trop tôt et de toute manière avec mon téléphone on ne peut pas prendre de belles photos de nuit. En revanche, quand mon mari a vu les photos, il y est allé le soir d’après. Il s’est posé jusqu’à ce que le phare s’allume.

 

Passer à la suivante