Météo & marées
Basilique du Folgoët - Tourisme Côte des Légendes

Une basilique grandiose

Le Folgoët

La Basilique Notre-Dame

Un joyau d'architecture

Eglise gothique de style flamboyant, sa construction est décidée sous le règne de Jean IV, duc de Bretagne, et s’achève sous le règne de son fils Jean V en 1423. Anne de Bretagne s’y est rendue à plusieurs reprises, renforçant ainsi sa popularité.

Victime d’incendies et de dégradations durant la période révolutionnaire, elle a néanmoins conservé son incroyable jubé tout en pierres de kersanton, finement ciselées. En extérieur, il ne faut pas non plus oublier d’aller jeter… un œil à l’étonnante fontaine, qui prend sa source sous le maître-autel de la basilique.

Des visites guidées sont organisées en été par la SPREV et toute l’année sur réservation deux jours en avance auprès de l’association « Les Amis du Folgoët » (Noël Jacopin : 02 98 40 43 69 ou Jean-Claude Gilbert : 02 98 83 15 32).

Le jubé en pierre de kersanton
La fontaine miraculeuse derrière la basilique
Détail de la sculpture de style gothique flamboyant

La basilique notre-dame

Renommée & légende

Salaün ar Fol, bâtisseur de la basilique du Folgoët ? 

Non bien sûr mais les mots que ce personnage aurait prononcé tout au long de sa vie y résonnent encore. C’est après sa mort que des miracles seraient apparus et qui ont fait du Folgoët un haut-lieu de pèlerinage. Encore aujourd’hui, plus de 20 000 pèlerins s’y rendent chaque année le premier week-end de septembre. Moment collectif où piété et croyance se mêlent à une pointe de folklorisme lors de la procession des bannières et des costumes.

Ribin' de L'imaginaire 2020

L'arbre creux

NUSH

En 2020, l’artiste plasticienne NUSH s’inspira de la légende de Salaün ar Fol, pour proposer une nouvelle lecture de son histoire avec « L’Arbre Creux ». Installé derrière la basilique, non loin de la fontaine, cet ensemble de bambous recrée le lieu de vie de ce personnage légendaire.

L'orgue de la basilique

Après 300 ans de silence, la basilique Notre-Dame du Folgoët a retrouvé ses orgues.

De l’ancien instrument, détruit dans l’incendie de l’église en 1708, rien n’a subsisté sinon une archive mentionnant son achat en 1584 auprès d’un facteur d’orgues anversois dont le nom n’est pas cité et son arrivée par bateau via le port de Roscoff.

En 2009, à l’intérieur du nouveau buffet d’orgue, dessiné dans un style baroque par Yves Bernard de Broëc puis fabriqué par des artisans de la ville de Chenaïen Inde en 1998, le facteur d’orgues Bernard Hurvy avec son équipe de spécialistes conçoit et réalise l’instrument proprement dit.

Sa composition sonore se développe librement, non sans rappeler quelque peu, à travers sa structure, le passé local franco-flamand. Ainsi ouvert sur un large répertoire musical européen, il s’inscrit dans la continuité de l’histoire du Folgoët.

Des concerts sont organisés régulièrement.

Fontaine miraculeuse

Les fontaines miraculeuses ne sont pas un sujet d'étonnement, surtout en Bretagne ! La plupart des communes, villages ou lieux-dits en ont une. Elles soignent tour à tour les maux de tête, les maux de pieds en suivant un rituel bien précis. Celle de la basilique de la basilique du Folgoët est spéciale. Elle guérit tout !

Visite virtuelle des trésors de la basilique

En 2019, le musée de la basilique du Folgoët a fermé ses portes. Afin de mettre une dernière fois en valeur ses trésors, le Musée du Léon lui a consacré une exposition temporaire.

Capturée en réalité augmentée, vous pouvez toujours la visiter, virtuellement !

Manoir de Guicquelleau (privé)

Propriété privée

Le manoir de Guicquelleau

Vous pourrez l’apercevoir si vous suivez la randonnée du Folgoët (voir plus bas).

Le manoir date du XVe siècle et de nombreuses histoires habitent ses murs.

Vers 1514, il appartient à un seigneur brigand, Jehan Marec’h, surnommé « le monstre du Folgoët » voire « l’Attila de Lesneven ». 

Pour avoir tué à l’aide d’une arbalète et de 65 coups d’épée le baron Henri de Penmarc’h à St Frégant, il fut jugé et exécuté en 1527. Cette rivalité entre les deux manoirs est connue de tous depuis des siècles !

Le manoir est une propriété privée non visitable.

Blason du manoir (privé)
La chapelle de Guicquelleau, consacrée à Saint Velle est ouverte à la visite

Rando & balade

Découvrir les trésors cachés

Si vous êtes en famille, il est possible de faire une petite promenade de 800 mètres sur un chemin au sol stabilisé. Lors de votre périple (dont le départ est situé à moins d’une centaine de mètres au sud de la basilique) et si vous être chanceux, vous croiserez des moutons noirs d’Ouessant ou des chèvres de fossé.

Si vous souhaitez approfondir , la randonnée de 13 km au départ de la basilique vous permettra de découvrir les petites pépites du patrimoine folgoatien.

Si vous êtes d’humeur plus curieuse, la randonnée de 13 km du Folgoët au départ de la basilique permet de découvrir des petites pépites de patrimoine sur le chemin.

Comment venir ?

Commune limitrophe de Lesneven, Le Folgoët bénéficie de la plupart des transports en communs.

M’y rendre avec Google Maps